lundi 4 septembre 2017

SAINT-NICOLAS-DE-PORT

De passage en Meurthe et Moselle, à quelques kilomètres de Nancy, nous allons faire une halte dans la petite commune de Saint-Nicolas-de-Port.
Située sur la rive gauche de la Meurthe, face à Varangéville, elle se trouve à 13 km de Nancy et 18 km de Lunéville par la départementale 400, mais l'autoroute A33 accueille le flux principal de circulation.

Vue aérienne

Au cours de la révolution française, la commune porte le nom de Port-sur-Meurthe. Appelée Saint-Nicolas du fait de sa basilique, elle a pris son nom actuel en 1961.
À l'époque gallo-romaine, la ville s'appelait Port, jusqu'à l'édification d'une première église en 1093, destinée à recevoir une relique de Saint-Nicolas, évêque de Myre. Cette origine toponymique, liée à la situation géographique et à l'activité fluviale, se retrouve dans les armoiries de la ville, la nef du blason, et dans sa devise Fluctuo nec mergor (je flotte mais ne coule pas), très proche de celle de Paris.

Blason de Saint-Nicolas-de-Port
Vue aérienne centre ville











Plus tard, 1193, une seconde église est construite. C'est dans celle-ci que Jeanne d'Arc est venue prier en 1429.
L'actuelle basilique, de style gothique flamboyant, fut construite aux XVe et XVIe siècle par René II, duc de Lorraine et duc de Bar, à la suite de sa victoire contre Charles le Téméraire, lors de la bataille de Nancy le 5 janvier 1477, qui a permis à la Lorraine de rester indépendante.

Façade de la basilique
Plaque mémoire Camille Friedman









 Selon la tradition rapportée par un marin, en 1098, un chevalier lorrain aurait volé une phalange de Saint Nicolas et l'aurait rapporté en Lorraine à Saint-Nicolas-de-Port ou elle devient un objet de pèlerinage nicolaïen majeur avec la traditionnelle procession. Selon cette tradition il s'agit qu'une phalange de la main droite de l'évêque, dextre bénissante, qui est conservé dans un bras reliquaire. Selon la légende, plusieurs miracles auraient eu lieu ce qui entraina un pèlerinage à Saint-Nicolas-de-Port et fit de Saint Nicolas le patron de la Lorraine.

Basilique Saint-Nicolas
Procession de la Saint-Nicolas








Statue St Nicolas centre grand portail
Statue St Nicolas basilique

















On remarque au pied du Saint les 3 enfants debout dans le saloir

Loges sous les chapelles
Bas relief, Judith et Holopherne









Basilique, chapelle St Nicolas
Basilique gisant de Simon Moycet









Nef culminant à 30 mètres du sol
Clocher à bulbes

















On remarque en entrant dans la basilique que l'axe de la nef n'est pas rectiligne, elle accuse une déviation de 6 degrés vers la droite. Plusieurs hypothèses ont été émise pour expliquer ce phénomène, mais la plus sérieuse semblerait être celle de Dom Calmet écrivant, que les bâtisseurs n'étant pas maitres du terrain, ils avaient crus devoir donner cette tournure à l'édifice. Les contraintes parcellaires semblent, encore à ce jour, être les meilleures explications de cette déviation.
L'orgue comporte 3673 tuyaux répartis en 54 jeux, classé monument historique depuis 1980.

Orgue 
Colonne torsadée d'un pilier transept

















Statue de Saint Sébastien
Nef vers le chœur

















Les vitraux de Saint Nicolas de Port forment l'ensemble le plus prestigieux de Lorraine et ont bénéficié d'une étude stylistique et technique de fond. La basilique dispose encore d'une part non négligeable de vitraux du XVIe siècle

Vitrail fenêtre droite chapelle Ste Anne
Vitrail chapelle Ste Marguerite











De nombreuses peintures sur pierre sont également visibles sur les colonnes.

Fresque Saint Martin partage son manteau
Fresque Sainte Aprône

















D'autres édifices religieux sont visibles dans la ville, le monastère de Notre-Dame-de-la-Congrégation construit en 1750, le couvent des annonciades, la chapelle du centre hospitalier. Le prieuré des bénédictins, le monastère des bénédictines et le collège des jésuites, ont disparus à jamais.

Chapelle de l'hôpital
Chapelle couvent de Annonciades









Chapelle N-D de la Congrégation









Dans la ville, vous pourrez aussi visiter le musée Français de la brasserie, il est installé dans une ancienne brasserie industrielle dont le bâtiment de 1931 est un exemple de l'architecture industrielle Art déco. Le musée présente à la fois du matériel de brasserie de différentes époques, des collections d'objets publicitaires, et des démonstrations de brassage dans une petite installation. Le musée s'enrichit continuellement depuis sont ouverture en 1988, et un grand nombres d'expositions temporaires sont organisées. Une dynamique autour du brassage s'est ainsi créée, faisant de Saint-Nicolas-de-Port un pôle incontournable du brassage amateur, artisanal ou fermier en France.

Musée de la brasserie
Musée salle des cuves

















Reconstitution brasserie XVIIIe
Gigantesque compresseur à froid












Saint-Nicolas fut desservi par l'ancien tramway de Nancy

Ancien tramway

Et nous n'allons pas quitter cette commune sans céder à la gourmandise qu'attendent tous les enfants sages de Lorraine lors du passage de Saint-Nicolas.

Saint-Nicolas en pains d'épices
Pâtisserie Gaillet









Diaporama nocturne

dimanche 2 juillet 2017

VERNON

Vernon est une commune de l'Eure en région Normandie, située dans la vallée de la Seine, non loin du confluent de l'Epte. Le territoire communal, relativement vaste, s'étend de manière sensiblement égale sur les deux rives du fleuve. 

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Panorama sur Vernon
Vernon a une origine très ancienne attestée par des vestiges préhistoriques, celtiques, gallo-romains et mérovingiens. Elle devient une ville militaire importante après la constitution du duché de Normandie. Le site a semble t-il été occupé dès le IIe siècle avant J-C, on a retrouvé des fragment d'une des plus anciennes cottes de mailles de facture celtique. L'important oppidum des Véliocasses n'était pas situé sur le site de l'actuel Vernon, mais sur un éperon rocheux de Vernonnet, sur la rive droite de la Seine.
La ville a su préserver l'architecture du centre, ce centre a gardé son aspect médiéval, outre les rues bordées d'anciennes maisons à pans de bois, datant du XIIe, XVIe et XVIIe siècle, on remarquera le vieux moulin, la tour des archives, une partie des remparts et  enceintes et la maison du temps jadis, 1450-1460, abritant l'office de tourisme.

Place Barette, maison à colombages
Musée Alphonse Georges Poulain








Maison du temps jadis, 1450-1460









Manoir 









Le vieux moulin est un ancien moulin à eau, il est bâti sur un pont en arc, le pont date du XIIe siècle, le moulin est construit vers le XVIe siècle. Ce site remarquable a servi de décor au peintre Claude Monet, toile de 1883, ainsi qu'au tournage du film de 1962, les mystères de Paris, avec Jean Marais.
Pont médiéval et vieux moulin

Le vieux moulin, XVIe siècle








La tour des archives est le dernier vestige d'un ancien château fort, la construction primitive remonterait à 1123.

Tour des archives et rue Potard
Tour des archives 1123












Vernon possède de nombreux châteaux éparpillés sur tout son territoire, les styles sont très différents.
Le château de Bizy, appelé souvent le petit Versailles, date de 1741 avec la fontaine de Neptune.
Le château médiéval Philippe Auguste, datant du XIIe siècle dont il ne reste aujourd'hui que quelques ruines.
Le château Saint-Lazare, datant de la fin du XVIIIe siècle, fut détruit par la ville en 1970 pour y construire une école, dont une aile, partie la plus ancienne contenant la chapelle, a été préservée.
Le château du point du jour, datant de 1706, il servit de bâtiment hospitalier à la clinique Saint-Marie entre 1978 et 2005 et est devenu la résidence Sainte-Marie en 2009.
Le château des Tourelles, situé à Vernonnet, il est l'un des seuls châtelets du XIIe siècle encore pratiquement intact en France.

Château de Bizy, 1741
Château de Bizy, les écuries









Château de Bizy, les jardins d'eau
Château de Bizy, une des fontaines








Catalpa dans le parc de Bizy
Château des Tourelles, XIIe siècle









Vernon a perdu beaucoup de ses églises pendant les guerres, la collégiale et l'église Saint-Nicolas sont deux des joyaux de l'architecture religieuse de la ville.
La collégiale Notre-Dame construite vers 1072 conserve des parties des XIe, XIIIe, XIVe et XVe siècles. L'église Saint-Nicolas consacrée en 1861 et reconstruite en 1863.

Collégiale Notre-Dame
Église Saint-Nicolas

















L'Hôtel de Ville est un monument construit en 1895

Hôtel de Ville, 1895
Hôtel de Ville








Espace Philippe Auguste
Jardin des arts








L'espace Philippe Auguste est un centre culturel inauguré en septembre 1992.
Mais le ville de Vernon possède bien d'autres trésors comme les grottes du Mont Roberge, le manoir du Grévarin, le tombeau de Saint-Mauxe en forêt de Bizy, différents ponts et autres curiosités.

Place de la République
Gare de Vernon









Pont Clémenceau sur la Seine

Tombeau de Saint-Mauxe