mercredi 6 juillet 2016

LANGRES

Nous voici dans le département de la Haute-Marne, sur une table calcaire aménagée en oppidum. Ce promontoire d'une altitude de 458 mètres est situé au nord du plateau de Langres, il sépare le bassin parisien de la vallée de la Saône, près de la source de la Marne.
Possédant une histoire d'envergure nationale et une citadelle qui n'a cessé d'être occupée depuis l'Antiquité gauloise, la ville de Langres avait la réputation d'invincibilité, située dans une assiette si avantageuse et habitée d'un peuple si guerrier, elle passe pour la pucelle du pays.

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR
Langres, vue depuis le lac de la Liez
On appelle la région de Langres le pays des quatre lacs, à cause des 4 lacs artificiels qui sont situés alentour, le lac de la Liez, le lac de la Vingeanne, le lac de la Mouche et le lac de Charmes. Construits à la fin du XIX ième siècle, ils alimentent en eau le canal entre Champagne et Bourgogne. Le lac de la Liez, qui est le plus grand des 4, visible des remparts de la ville, est aménagé pour la baignade et les loisirs nautiques.
Les Lingons étaient un des peuples de la Gaule, très tôt alliés aux Romains, ils le restèrent lors de la conquête des Gaules par César. A l'époque Gallo-Romaine, Langres fut la capitale des Lingons, elle s'appelait alors Andemantunnum.
Porte Gallo-Romaine
Après le déclin lié aux invasions, Langres retrouve la prospérité au Moyen-Âge grâce au rôle politique grandissant de ses évêques. Langres devient un diocèse immense s'étendant sur trois provinces, Champagne, Bourgogne et Franche-Comté, elle est le siège d'un comté dés les premiers temps de la monarchie. Certains de ses évêques furent des commissaires impériaux sous Charlemagne. Les évêques obtinrent le droit de battre monnaie au IX ième siècle et l'autorisation de nommer le gouverneur de la ville en 927. L'évêché de Langres devint un duché-pairie vers le XII ième siècle, ses évêques étaient à la fois ducs et pairs de France. Les troubles des XIV ième et XV ième siècle amenèrent la ville à renforcer ses fortifications, Langres passa sous tutelle royale.
Actuellement, la ville est classée ville d'art et d'histoire, notamment grâce à ses remparts spectaculaires, elle est membre des associations ville fleurie et ville internet.
Remparts
Vue depuis les remparts










Sur le plan économique, l'activité se développe dans de nombreux domaines, la plasturgie, Téflon, métallurgie, mécanique, coutellerie, caoutchouc, automobile, informatique.
Lieux et monuments à voir ne manquent pas, les fortifications, construites sur 2000 ans, couvrent 3,6 km faisant le tour de l'ancienne ville avec 7 tours fortifiées, 6 portes et la porte Gallo-Romaine rappelant que Langres fut, au II ième siècle, la capitale des lingons.
La citadelle, la place forte de Langres est dotée d'une architecture bastionnée construite fin du XIX ième siècle.
Fortifications au XVI ième siècle


Ancien plan de la ville











La tour de Navarre et d'Orval, 1511-1519, ensemble défensif de 20 mètres de haut pour 30 mètres de diamètre, fut inaugurée par François 1er.
La porte Henry IV, 1604-1846.

Porte Gallo-Romaine
Tour de Navarre et d'Orval













La tour Saint-Ferjeux, 1472, construite sur ordre de Louis XI, c'est la première tour d'artillerie permettant le tir sur 360°. La tour du Petit-Sault, 1517-1521. La porte des Moulins, 1647, fut très longtemps l'unique accès sud de la ville, sa toiture est composée de tuiles en bois.

Tour Saint-Ferjeux, 1472
Porte des Moulin, 1517-1521















La porte des Terreaux, 1848, également appelée porte neuve. La porte Boulière, fin XIV ième siècle, ancienne porte Saint-Didier. La porte Longe-Porte, la plus ancienne porte ouverte, formée par le 2 ième arc de triomphe élevé en l'honneur de Constance Chlore pour sa victoire sur les Germains en 301.

Porte des Terreaux, 1848
Porte de l'hôtel de ville, 1592









La cathédrale Saint-Mammés et son cloître, 1150-1196, actuelle bibliothèque municipale.

Cathédrale Saint-Mammés, 1150-1196
Cloître cathédrale Saint-Mammés












L'église Saint-Didier, actuel musée d'art et d'histoire de Langres, XII ième siècle.

Musée d'art et d'histoire
Passerelle reliant église et musée









Église Saint-Martin XII ième-XV ième
Ancien collège jésuite 1767

















Statue de Denis Diderot né à Langres
Maison renaissance rue Saint-Didier

















Cave maison renaissance
Square Claude-Henriot, créé en 1830









Gare et trains, crémaillère et funiculaires.
La gare SNCF fut construite en 1858 par la compagnie des chemins de fer de l'est, avec la ligne 4 reliant Paris à Mulhouse.
Le train à crémaillère, 1887-1971, fut la première ligne de chemin de fer à  crémaillère construite en France, elle avait vocation à desservir la place forte de Langres depuis la gare située en contrebas.
Le funiculaire, 1995, compte tenu de l'évolution des modes de déplacement et de la surabondance des véhicules automobiles, le funiculaire a été installé sur le rempart en 1995, reliant la ville dans ses remparts au parking en contrebas, il permet aux automobilistes de garer leurs véhicules hors les murs mais à proximité du centre.
Un petit train touristique permet aux touristes de faire le tour des remparts, assis, avec des commentaires audio en rapport avec les monuments rencontrés sur le trajet. D'une certaine façon il remplace un peu la crémaillère.

Gare construction 1858
La crémaillère, pont sous les remparts









La gare vers 1900
La crémaillère








Crémaillère, l'automotrice
Détail crémaillère









Poste de conduite crémaillère et petit train
Panoramique funiculaire









Remparts et funiculaire
Ancien train à crémaillères












Poste de garde de l'évêché
Maison des lumières, Denis Didelot









Vue sur la zone industrielle
Vue sur le réservoir lac de Liez









Mais on ne peut pas quitter cette belle ville sans ce nourrir, et pourquoi pas finir son repas en goutant le langres, ce fromage à pâte molle à  croûte lavée est originaire du plateau de Langres, il bénéficie d'une AOC depuis 1991. Sa période de dégustation optimale se situe de mai à août, mais il est aussi excellent de mars à décembre. Il est plus doux que l'époisses, son grand concurrent régional. Les amateurs éclairés utilisent sont sommet en forme de cuvette comme réceptacle pour mettre un peu de marc de Bourgogne.

Langres à la coupe
Langres avec sommet en cuvette









Vous aurez tout le loisir de découvrir tous les trésors que cette ville très accueillante a à vous offrir lors de votre passage dans ses murs.

16 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Une nouvelle page d'histoire et Géographie décite et illustrée de belles manières. Merci Claude.
    Aujourd'hui, rien à voir avec l'étape du tour, nous avons roulé sous la chaleur, et j'aime ça . Bonne soirée.
    Amitié.
    hugues

    RépondreSupprimer
  2. Encore un super reportage avec de magnifiques photos "en grand" !
    En plus, du fromage, mon pêché mignon, mais je ne suis pas deusèvrienne pour rien ... ;-)
    L'hiver est fini !
    Pas de canicule, mais le soleil est là ...
    Bon jeudi.
    Bisoux, claude

    dom

    RépondreSupprimer
  3. coucou Claude
    Le plateau de Langres un peu tristounet quand on le traverse,nous nous sommes arrêtés le temps de visiter la ville il y a quelques années car nous ne faisons qui passer en général !
    Les remparts sont intéressants et il y a aussi quelques beaux immeubles au centre .
    Merci de me rafraîchir la mémoire
    Bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude
    Je ne connais pas du tout cette région et la avec cet article on en apprend tout de suite un peu plus !
    Merci pour tes recherches
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. une belle région,de très belle photos
    belle journée

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude, une ville bien protégée par ses remparts..et chargée d'histoire..
    Je dégusterai volontiers un morceau de ce fromage..
    Bon jeudi, bons baisers

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Claude
    Le plateau de Langres est un endroit glacial en hiver par contre la ville et ses alentours sont magnifique merci pour ce petit cour d'histoire!
    Pourquoi dis tu que tu ne connaitra pas Cassis , on ne dit jamais "jamais" qui c'est une occasion peut se présenter à toi , j'y ai habité 5 ans pendant que mon mari travaillait sur Marseille où il avait été détaché , j'ai adoré ce coin et y retourne volontier
    Bonne journée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  8. Je découvre cette ville grâce a ton billet.

    Une ville d'Histoires comme je les aimes.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Claude,
    une deuxième lecture et un regard sur les photos agrandies pour mieux connaître cette ville.
    Bon vendredi, bons baisers

    RépondreSupprimer
  10. bonsoir claude
    oh que j'aimerai revenir vingt ans en arrière et faire de belles escapades à travers la France rien sinon que déguster la gastronomie de ces villages et surtout goûter aux multiples variété de leur fromage hummmm que ça doit être bon j'espère que vous allé bien passé un bon weekend gros bisouss monette

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claude
    Encore une découverte pour moi je ne connaissais que de nom .
    J'espère que tu vas bien . Belle semaine à tous deux .
    Bises
    Nadine

    RépondreSupprimer
  12. Quel reportage dis donc !!! Bravo une fois encore !!! Je ne connaissais pas du tout cette région non plus !!! Et terminer toutes ces belles illustrations par du fromage .......... hummmm que peut ton rêver de mieux ???
    A très bientôt, bises à vous deux ............

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour mon cher Claude
    Un superbe reportage avec de très belles photos d'une belle ville que j'ai eu l'occasion de visiter dans ma jeunesse mais que je redécouvre grâce à tes beaux clichés et ce fromage il est excellent, tu me fais saliver de plaisir.
    Merci pour ton gentil passage.
    Belle journée et gros bisous d’amitié et ensoleillés de mon ti rocher.
    ♥♥♥
    Dicton du 12 juillet :
    Chaud juillet sur frais juin, peu de blé mais bon vin.
    Juillet, orage de nuit, peu de mal mais que de bruit !
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  14. verismo-lagardere12 juillet 2016 à 18:23

    Escapade studieuse
    Balade heureuse
    Pour le plaisir
    Un désir
    BIZZZZZ
    Claude

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Claude
    Magnifique promenade , mon dieu quand je vois les constructions actuelles , quelle différence , on devait vivre plus calmement tu nous a offert des paysages magnifiques
    gros bisous

    ps: ets urtout continu à me taquiner pour mes fautes de frappes , çà masque les vrais fautes ...bisous :) :)

    RépondreSupprimer
  16. Nostalgique inconditionnelle des vieilles pierres je me suis régaler en me promenant à la découverte du temps passé
    Marie

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude