mercredi 4 mai 2016

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE

Aujourd'hui nous allons faire une petite halte dans le département de la Manche, découvrons la petite commune de Saint-Vaast-la-Hougue.

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Vue générale
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Vue sur le port





                                                                               

Située sur la côte est du Nord-Cotentin, la commune abrite un port de plaisance. À environ un kilomètre de la côte, l'île de Tatihou fait partie de la commune.
Tout comme les grands chalutiers amarrés au port, les parcs à huitres visibles à marée basse entre Tatihou et la côte, témoignent de la prédominance de l'activité maritime à Saint-Vaast qui est le plus ancien bassin ostréicole de Normandie.
La paroisse est dédiée à Vaast d'Arras, évêque d'Arras puis de Cambrai au VIe siècle. Au cours de la convention nationale (1792-1795), la commune prend le nom de la Hougue et de Port-la-Hougue. Elle reprend le nom de Saint-Vaast jusqu'en 1888, date à laquelle elle devient Saint-Vaast-la-Hougue.
En 1694, deux tours fortifiées sont construites par un élève de Vauban, Benjamin de Combes, sur la bute de la Hougue et sur l'île de Tatihou. Ces tours permettent de défendre les baies de Saint-Vaast et de Morsalines contre les agresseurs. Les travaux de fortification se poursuivent jusqu'au XIXe siècle.

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Fortifications, île de Tatihou
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Fort Vauban, la Hougue








                                          

En 2013 la commune comptait 1896 habitants, il est à noter qu'elle a recensé jusque 4200 âmes en 1856.
L'ostréiculture est une activité notoire de Saint-Vaast, berceau de l'huitre Normande, la ville dispose de 250 hectares de parcs.
Le port de pêche et le port de plaisance sont en eau profonde. Le port de plaisance, en activité depuis 1980, comporte 655 places.

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Parc à huitres
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Port de plaisance





                                                                    

Le tourisme est une activité importante, la ville est une station balnéaire qui compte hôtels, restaurants et aussi un camping.
Depuis 1995 se déroule, au mois d'août, le festival des traversés Tatihou. Formule originale qui consiste de rejoindre l'île de Tatihou à pied, à marée descendante, de profiter du concert sur l'île et de revenir au port de Saint-Vaast à marée montante. Les dates des festivals sont ainsi définies en tenant compte de l'amplitude des marées.
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Dans la joie et la bonne humeur
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Traversée à marée basse


      

Parmi les lieux et monuments historiques que nous pourrons découvrir, nous allons citer. 
La chapelle des Marins, inscrite au monuments historiques, elle est le chœur de l'ancienne église, démolie en 1864. Son abside circulaire romane date du XIe siècle.
L'île de Tatihou et son musée maritime, d'une superficie de 29 hectares, elle appartient au conservatoire du littoral et n'est pas habitée de manière permanente.

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Île de Tatihou
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Bateau amphibie


                                                                    

On accède à l'île en bateau amphibie mais le nombre de visiteurs est limité à 500 par jours. Il est également possible de s'y rendre à pied, à marée basse, en passant à travers les parcs à huitres, à condition que le coefficient de marée soit supérieur à 70.
Nous pourrons aussi voir les fortifications de la Hougue et de Tatihou.
Le phare qui est placé à l'extrémité de la jetée, mis en service le 25 juillet 1865.
l'église Saint-Vaast du XIXe siècle et l'église Saint-Martin de Rideauville.

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Chapelle des marins
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Fort de la Hougue





                                                               

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Fort de la Hougue
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Tour Vauban de Tatihou





                                                                 

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Fort de l'ilet, réserve ornithologique
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Maison des douaniers





                        

En 1721, la peste de Marseille incite le roi à créer un lazaret pour protéger le Nord-Ouest du royaume, l'île de Tatihou est alors choisie pour effectuer les quarantaines des équipages et des marchandises venant de la mer du Nord ou de la Méditerranée. Cet ensemble sanitaire fonctionne jusqu'en 1840.
Depuis 1989 l'île est affectée au conservatoire du littoral. Les travaux de réhabilitation et restauration commencent. En 1992 le musée maritime ouvre ses portes dans une partie de l'ancien lazaret. Trois hectares aux limites du fort ont été établis en réserve ornithologique, on peut y observer plus de 150 espèces différentes. 

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Saint-Vaast, porte aux dames
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Phare de Saint Vaast

    

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Église Saint-Martin de Rideauville
SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Intérieur de l'église Saint-Vaast






                                            

SAINT-VAAST-LA-HOUGUE
Le bord de mer

6 commentaires:

  1. Un article complet et comme toujours très intéressant. Passé historique ainsi pour tous ceux qui auront envie de s'envoler pour ce bel endroit toutes les activités et endroits à visiter.De magnifiques photographies. J'aime beaucoup celles : du Fort de la Hougue, la Chapelle des Marins, le Phare de St Vaast et la dernière. Le contraste est saisissant et les met en valeur.
    Marie

    RépondreSupprimer
  2. http://chezmamie lucette.eklablog. com5 mai 2016 à 09:10

    Bonjour Claude,
    merci pour cet article très complet sur ce petit port de pêche et de l'île de Tatihou, il y a beaucoup de chose à voir.. Cela doit être agréable de se rendre sur l'île à marée basse en traversant les parcs à huitres.. Beaux forts de Vauban...
    Bon jeudi, bons baisers

    RépondreSupprimer
  3. bonjour claude
    en quelques articles sur le Cotentin tu me fais revivre mes jeunes années merci pour ce partage encore une fois que de souvenirs cette cote est sublime de la Hague a Granville de bien jolies ballade a faire st vast belle commune agrémentée d'un joli port de pêche et de plaisance oui oui oui de beaux souvenirs oui j'ai beaucoup aimé cette basse normandie bonne journée claude ce sera aujourd'ui sous le soleil bisous amical monette

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir cher Claude
    J'admire la beauté de tes photos, le phare une merveille, ce port est ravissant, le fort Vauban est lumineux de beauté, de belles fortifications... c'est vraiment un bel endroit à visiter et ton article très complet est très intéressant.
    C’est avec cette jolie poésie que je viens te remercier pour ton gentil passage chez moi.
    Douce soirée et gros bisous d’amitié de mon ti rocher.
    ♥♥♥
    Au printemps
    Regardez les branches
    Comme elles sont blanches !
    Il neige des fleurs.
    Riant dans la pluie,
    Le soleil essuie
    Les saules en pleurs
    Et le ciel reflète,
    Dans la violette
    Ses pures couleurs...
    La mouche ouvre l'aile
    Et la demoiselle
    Aux prunelles d'or,
    Au corset de guêpe
    Dépliant son crêpe,
    A repris l'essor.
    L'eau gaîment babille,
    Le goujon frétille ...
    Un printemps encore !

    Théophile Gautier
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude
    je connais Nyons mais pas celui-ci qui est un charmant petit village, et j'espère qu'à l’occasion je ne manquerai pas de le visiter car le département de la Drôme n'est pas très loin
    je vous souhaite à tous deux un très beau weekend
    amicalement
    Marlène

    RépondreSupprimer
  6. très bel article pour ce coin qui est à 30 kms de ma maison, et je peux dire que les huîtres de St Vaast sont très bonne, surtout comme disait mon beau père les mois en Bre car moins laiteuse - encore deux jours au mobil ensuite retour maison - bisous et bon weekend Mamy Annick

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude