samedi 23 avril 2016

LE CANAL DE BOURGOGNE

Le canal de bourgogne est une voie d'eau à petit gabarit (Freycinet) longue de 242 kms, située dans la région Bourgogne, qui relie le bassin de la Seine avec le bassin du Rhône.
LE CANAL DE BOURGOGNE
Canal vers Fulvy
LE CANAL DE BOURGOGNE
Écluse de Montbard






           
La construction du canal est envisagée dès le règne d'Henry IV vers 1605. Sa réalisation se heurte au problème du franchissement des collines du Morvan. Après des tergiversations sur son tracé, Louis XV signe un édit ordonnant la réalisation du canal le 7 septembre 1773. Les travaux commencent en 1777, le canal ouvrira à la circulation en 1832.
L'altitude minimale du canal est de 83 mètres alors que son altitude maximale est de 378 mètres à Pouilly-en-Auxois, là ou se trouve le bief de partage qui comporte un tunnel long de 3350 mètres encadré par deux sections de canal en tranchée. Le canal comporte plusieurs ouvrages d'art, le tunnel de pouilly-en-Auxois, la tranchée du Creuzot et cinq ponts canaux dont le plus important se situe à Saint-Florentin.
LE CANAL DE BOURGOGNE
Entrée du tunnel, Pouilly-en-Auxois
LE CANAL DE BOURGOGNE
Tunnel








          
LE CANAL DE BOURGOGNE
Ancien toueur
LE CANAL DE BOURGOGNE
Sortie du tunnel






                                                                                      
L'alimentation en eau est assurée dans ses parties les plus hautes, au moyens de 6 réservoirs reliés au canal par des rigoles d'une longueur totale de 63,538 kms.
Les réservoirs de Grosbois (8,6 million de m³), de Chazilly (5 million de m³) et de Gercey (3,5 million de m³) se déversent dans le bief de partage des eaux.
Les réservoirs de Panthier (9 million de m³), de Sémur-en-Auxois (3,5 million de m³) et de Tillot (0,9 million de m³) se déversent sur le versant Saône.
Le réservoir de Pont (3 million de m³) alimente le versant Yonne.

Parcours de Migennes à Tonnerre.
Altitude 83 mètres à Migennes et 137 mètres à Tonnerre, les écluses sont relativement espacées, une vingtaine d'écluses pour un parcours d'environ cinquante kilomètres.
LE CANAL DE BOURGOGNE
Écluse de Duchy
LE CANAL DE BOURGOGNE
Pont canal St-Florentin





                                                                      
LE CANAL DE BOURGOGNE
Port de Marolles sous Lignère
LE CANAL DE BOURGOGNE
Écluse d'Égrevin






        

De Tonnerre à Montbard
Sur ce tronçon, l'altitude passe de 137 mètres à 209 mètres, sur ce parcours d'une cinquantaine de kilomètres nous rencontrerons une trentaine d'écluses.
LE CANAL DE BOURGOGNE
Port de Tanlay
LE CANAL DE BOURGOGNE
Entre Commissey et Tonnerre












LE CANAL DE BOURGOGNE
Pont des forges de Bouffon

 De Montbard à Pouilly-en-Auxois
Pour franchir ces cinquante kilomètres, le canal subit un dénivelé important, il passe de 209 mètres à Montbard, à 378 mètres à Pouilly-en-Auxois, pour franchir ce dénivelé, il faut 60 écluses dont 40 sur 14 kilomètres.

LE CANAL DE BOURGOGNE
Vers Pouillenay
LE CANAL DE BOURGOGNE
Courcelle-les-Montbard




          




LE CANAL DE BOURGOGNE
Tranchée du Creusot
LE CANAL DE BOURGOGNE
Écluse Pouilly-en-Auxois











                                                                                           

De Pouilly-en-Auxois à Dijon
Le canal rejoint Dijon, altitude 239 mètres, après un dénivelé de 139 mètres grâce à 54 écluses réparties sur le parcours d'une cinquantaine de kilomètres de long.
LE CANAL DE BOURGOGNE
Pont d'Ouche
LE CANAL DE BOURGOGNE
Vandenesse-en-Auxois






                                                                          

LE CANAL DE BOURGOGNE
Écluse 55 de Saint-Eau
LE CANAL DE BOURGOGNE
Vers Gissey-sur-Ouche






                                                                 
De Dijon à Saint-Jean-de-Losne
De dijon, 239 mètres d'altitude, le canal rejoint la Saône à Saint-Jean-de-Losne, 132 mètres d'altitude, sur un parcours d'une trentaine de kilomètres équipé d'une vingtaine d'écluses.

LE CANAL DE BOURGOGNE
Ouges
LE CANAL DE BOURGOGNE
Port de St-Jean-de-Losne






                                                                                  
Le canal de Bourgogne est, à l'époque de sa construction, un exploit technique et un chef d'œuvre de génie civil, mais son utilisation n'a jamais été à la hauteur des ambitions de ses promoteurs. Son gabarit trop réduit et la concurrence du chemin de fer puis du transport routier lui ôtèrent l'essentiel de son trafic commercial. Cette concurrence faillit lui couter son existence. De nos jours, il est destiné à la navigation de plaisance. Le chemin de halage est accessible aux vélos sur la totalité du parcours.

LE CANAL DE BOURGOGNE
Panneau sur le vélodrome
LE CANAL DE BOURGOGNE
Chemin de halage et vélodrome






                                                   
Au total, pour parcourir les 242 kilomètres, il faudra franchir 189 écluses, tout au long du parcours on rencontre des petits ports de plaisances ou l'on peut louer des bateaux sans permis et se lancer dans une ou plusieurs journée de découverte de la région au fil de l'eau.

8 commentaires:

  1. Un bel article qui permet que l'on s'attarde, au fil de l'eau pour une promenade allons de découvertes en découvertes pour notre plus grand plaisir

    marie

    RépondreSupprimer
  2. Un sacré ouvrage ce tunnel mais que de pertes de temps à passer toutes ces écluses !
    Bon c'est vrai les touristes ne sont pas pressés et la balade sur l'eau doit être géniale
    bon week end
    MITOU

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claude
    J'espère qu'aujourd'hui je vais pouvoir mettre mon commentaire !
    La tu es dans mon coin !! l'an passé j'ai fait la ballade de la Billebaude à Pouilly c'est très intéressant ! Ma belle-fille est née à Pouilly et son grand père conduisait le tourneur ....
    Je te souhaite un bon week-end Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  4. http://chezmamie lucette.eklablog. com23 avril 2016 à 09:52

    Bonjour Claude,
    quel bel article bien documenté et bien illustré... Comme j'aimerai faire une promenade en péniche sur ce canal.. Cela doit être formidable !...
    Bon samedi, bons baisers

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude
    Ton blog est très intéressant
    ça doit être sympat une balade avec une location
    mais que de temps passé à franchir ces écluses lol
    Bon weekend
    Daniel

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude, alors toi aussi tu émigres sur ce blog, il est beaucoup moins festif que ekla et quel galère pour venir mettre des coms avec leur histoire de "robot", moi ça m'énerve vraiment. Je ne comprends pas pourquoi les gens partent, j'ai mis le bloqueur de publicité et je n'en ai aucune, le blog est absolument comme avant et je ne paye rien non plus. Bravo pour ton nouveau reportage, est ce que c'est toi qui as fait toutes ces photos et as tu parcouru ce magnifique canal en péniche ? cela m'a toujours tenté, j'adore le bateau. Je te souhaite un bon we, amitié de Marie

    RépondreSupprimer
  7. Coucou, quel bel article.....Je suis impressionné par le nombre d'écluses.......merci Claude pour cette belle balade instructive. Bise

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour cher Claude
    Un bien bel ouvrage que ce tunnel, comme il doit faire bon se balader au bord de l'eau, je connais peu la Bourgogne et par le biais de ton blog je découvre un bien bel endroit car tes photos sont superbes, beaucoup d'écluses et c'est ravissant avec ce beau ciel, un bel article qui me permet de voyager dans notre belle France.
    Pour la Réunion oui nous avons un beau mélange de races, couleurs, cultures, religion... et tout ce beau monde vit dans la paix et la joie et pourvu que çà dure....
    En un clic me voilà dans ton bel univers, hier je n'ai pas pu passer étant absente toute le journée.
    Merci pour ton gentil commentaire.
    Je te souhaite un lumineux dimanche ainsi qu'une belle semaine douce et ensoleillée.
    Gros bisous d'amitié de mon ti rocher.

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude