dimanche 14 mai 2017

DOMFRONT

Rendu en Normandie, nous allons découvrir une petite bourgade de l'Orne, le village de Domfront, petite commune de 3680 habitants. Domfront est située à l'ouest du département sur les bords de la Varenne qui est un affluent de la Mayenne. 
La ville tire son nom de l'ermite Saint Front de Passais qui s'établit sur le site vers 540 et y bâtit une chapelle. Un village s'établit autour de la chapelle.

Cliquez sur les images pour les agrandir
Vue aérienne du village
En 1010, un premier château en bois est érigé à la cime du rocher. En 1092 Henry Beauclerc, troisième fils de Guillaume le Conquérant, fait construire sur l'éperon rocheux, un château fort en pierre avec son puissant donjon de forme quadrangulaire. Henry Beauclair deviendra roi d'Angleterre en 1100, puis duc de Normandie en 1106 et domfront devint alors une place forte royale.
Tous les deux ans ont lieu les médiévales de Domfront, reflet de l'illustre passé de la commune. 

Médiévales de Domfront, 5 et 6 aout 2017

Domfront compte cinq édifices protégés au titre des monuments historiques.
Le château médiéval construit en 1092 et démolit en 1610.
L'enceinte de la ville avec les restes de deux tours d'enceinte de l'ancienne poterne du château de Gadras. 
L'église Notre Dame-sur-l'Eau, église romane du XIe siècle
L'église Saint-Julien construite dans les années 1920.
Le manoir de la Palue qui date du XVIe siècle.

Vestiges du château
Vestiges de l'enceinte

Les remparts
Escaliers dans les remparts








Vestiges de l'enceinte urbaine
Vestiges de l'enceinte








Église Notre-Dame-sur-l'Eau XIe
Gisant du XVe 









Église Saint-Julien 1920
Église Saint Julien








Manoir de la Palue XVIe siècle
La commune comporte également trois édifices recensés à l'inventaire général du patrimoine culturel. Le moulin à farine qui a cessé son activité après 1926, le jardin du château qui fait l'objet d'une étude pré-inventaire au titre des jardins remarquables et le jardin de la Collière qui fait également l'objet d'une étude au titre des jardins remarquables.

Château de Collière
Tour Poterne









Au détour des ruelles de la ville haute, le passé médiéval de la cité est omniprésent, cours, maisons à colombages, tours, murailles sont la à portée du regard. La ville fait le lien avec les événements contemporains, la bataille de Normandie a laissé des traces sur la ville, notamment sur l'architecture.
Ce petit coin de bocage a la particularité d'avoir deux églises remarquables, Notre-Dame-sur-l'Eau, chef d'œuvre roman et l'église Saint-Julien, prouesse architecturale néobyzantine rendue possible par l'usage du béton armé dans les années 1920.

Vue depuis une ruelle adjacente 
Restauration maison à colombages

Panorama sur le bocage

Maison à colombages
Rue médiévale animée









Une rue du village
La mairie









Place de la liberté

vendredi 31 mars 2017

RAON L'ÉTAPE

Venant de Nancy en direction de Saint-Dié, nous quittons la Meurthe-et-Moselle et entrons dans les Vosges en arrivant à la porte des Vosges, nom donné à la ville de Raon l'Étape.

Mairie de Raon
La ville est le résultat de l'union de deux communes situées de part et d'autre de la rivière la Meurthe. 
Sur la rive droite, le bourg de Raon fondé au XIIIe siècle sur le vieux champ de Rua, à proximité de la Plaine et de la Meurthe, dominé par le château de Beauregard, dépendait du ban de l'abbaye de Moyenmoutier.
Sur la rive gauche de la Meurthe, La Neuveville date du XIIe siècle dépend des chanoines prémontrés d'Étival. Le port de La Neuveville permet d'expédier sur la Meurthe les trains de planches et de bois d'œuvre. La croissance de la ville est rapide.

Gravure de Raon en 1838
La Neuveville









La commune actuelle est issue de la fusion en 1947, après les calamités de la seconde guerre mondiale, des deux communes sinistrées dont les habitants restants étaient fortement encadrés par l'aide humanitaire. 
La ville très accueillante réserve quelques belles découvertes à qui prend le temps de la visiter. Le menhir, au lieu dit Pierre-Borne est un monolithe très régulier de gré rose, il dépasse le sol de plus de trois mètres. La croix monumentale, située au cimetière de la Haute-Chapelle date du XVIe siècle.

Menhir de Pierre-Borne
La croix monumentale

















L'hôtel de ville, élevé en 1733, totalement en gré rose avec ses arcades et son horloge. La halle aux blés abrite une salle de théâtre, cinéma et spectacles, ainsi qu'un lieu d'expositions, l'espace Émile Gallé.

Hôtel de Ville 1733
La Halle aux blés









Entre 1863 et 1883, douze fontaines sont érigées en différents endroits de la ville, ces fontaines font l'objet d'une mesure de protection au titre des monuments historiques.

Le Bonheur
La Chèvre

















Les trois Coliches
L'enfant et le cygne

















L'automne
Diane chasseresse

















Diane de Gabie
Louis Joinard

















La Concorde
Les quatre lions

















Minerve
L'enfant

















La ville de Raon-l'Étape possède plusieurs édifices religieux, l'église Saint-Luc sur la rive droite et l'église Saint Georges sur la rive gauche.

Église Saint-Luc
Église Saint-Georges

















Nous trouvons aussi l'église Saint-Louis à La-trouche ainsi que le temple protestant situé avenue Général-de-Gaule construit vers 1889.

Église Saint-Louis (la Trouche)
Temple protestant 1889

















Parmi le patrimoine naturel de la commune nous pouvons cité toutes les forêts environnantes qui invitent à la promenade et la découverte de sites préservés et sauvages.

La roche des corbeaux
Le sapin qui pisse, site de la Criquette












Notre Dame de la libération





Chapelle et grotte de la Vierge Marie












Centre ville 
Gites de l'eau-vive










Une belle belle petite ville qui saura vous recevoir et que vous aurez plaisir à découvrir.